Auto, Moto & véhicules

Différences entre permis d’apprenti conducteur et permis de conduire

permis conduire

Les apprentis en auto-école, même le vocabulaire à utiliser dans le secteur leur présente encore de nombreux secrets. C’est le cas par exemple des différences du permis d’apprenti conducteur et du permis de conduire provisoire. Nombreux d’entre eux les confondent. Pourtant, il y a de nombreuses différences à connaître entre les deux, pour mieux comprendre leur fonctionnalité.

Le permis d’apprenti conducteur

À ne pas confondre, le permis d’apprenti conducteur existe depuis quelques années déjà. Il est accordé aux jeunes conducteurs ayant au moins un statut d’apprenti et est plus de 17 ans, dans le but de leur donner des occasions d’exercer et d’avoir plus d’expérience. Le permis d’apprenti conducteur est donc provisoire et est accompagné d’une marque A sur la voiture pour avertir les autres conducteurs de la manque d’expérience de la haute qualité. Ce type de permis dispose également d’une durée assez courte pour ne pas s’externaliser chez le jeune et lui permettre de progresser dans sa formation de conducteur.

permis d'apprenti

Le permis de conduire provisoire

Après votre examen de conduite, si vous réussissez, vous n’aurez pas tout de suite un permis de conduire vous offrant le droit de circuler librement sur le territoire français. Vous aurez d’abord le certificat d’examen du permis de conduire ou CEPC, attestant votre réussite. C’est un des dossiers principaux à envoyer avec votre demande de permis de conduire en ligne sur la plateforme spéciale.

Mais, en attendant, vous pouvez utiliser ce certificat comme un permis de conduire provisoire avec mention favorable. Il a ainsi la même valeur avec un permis ordinaire à la limite des territoires français et certaines conditions. Contrairement au permis qui est valable dans les Etats membres de l’UE, celui-ci est invalide hors de la France.

À noter seulement que pour l’utiliser sur la route, il faut un statut macaron « A » qui montre aux autres votre statut de jeune conducteur. Pensez alors à le protéger, car il sera non seulement la condition d’obtention de votre dossier, mais également vous être utile en attendant l’autre. Seulement, il y a des limites à son utilisation.

En France, la durée de validité est de 4 mois.  Au-delà de cette date, il faut tout faire pour obtenir le vrai permis de conduire et arrêter la conduite en attendant pour éviter les sanctions. D’ailleurs, c’est un délai est largement suffisant pour vous permettre de bien préparer la demande administrative de votre sésame en ligne sauf cas exceptionnel.

 

 

À Lire aussi
Auto, Moto & véhicules

Auto-écoles en ligne pour les personnes qui ont besoin de reprendre des cours de code

Auto, Moto & véhicules

Permis de conduire apprenti conducteur et permis provisoire : les différences

Auto, Moto & véhicules

Vidange de voiture : quand et pourquoi faire la vidange de sa voiture ?

Auto, Moto & véhicules

Quel casque pour pour motard choisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *